CHASING HALLUCINATIONSJoey Tranchina

LE PHOTOGRAPHE

 
Né en Californie en 1944, le photographe, poète et militant Joey Tranchina (à gauche sur la photo) découvre sa vocation à l’age de 14 ans quand il vend sa première photo.

Il se fait connaître aux États-Unis pour ses noir & blanc qui dépeignent le Los Angeles des années 60. De nombreux écrivains américains de sa génération – sinon la plupart – sont également passés devant son objectif.

Sa carrière est émaillée de nombreux prix, incluant le Grand prix du Palm prings Photo Festival, gagné en 2018. Venu en France pour une préretraite  dans les années 2000, la beauté des canaux de Sète finit par le faire replonger dans sa passion, qu’il exerce à nouveau depuis dix ans. Il pratique toujours une photo instinctive et sans artifices.

Oui, ses photos sont de vraies photos. Et finalement le medium n’importe plus guère dans ce dernier projet de dix ans qui nous plonge dans un monde d’hallucinations bien réelles !

PHOTOS         ACQUÉRIR UNE OEUVRE

L’EXPO

« Photography teaches us the difference between looking for things and looking at them »

Maison / supermarché ou Maison / amis, aller / retour, c’est toujours le même trajet. Mais Joey Tranchina capte à chaque fois un nouveau détail qui surgit des eaux de Sète. C’est une ondulation, une vague ou un reflet particulier de la lumière du crépuscule qui donnent vie à des formes abstraites, visages humains et hallucinations. Ainsi sont fixées la beauté de la nature et sa poésie que trop de fois l’on tient pour acquise, plongé dans la routine quotidienne.

Telle de la peinture égouttée sur la toile, ce jeu de lumières, reflets et couleurs nous transporte dans les « tableaux expressionnistes » de Tranchina.

Alors un chemin quotidien devient une chasse aux scintillements de l’eau, à travers la poésie et les notes colorées du jazz, qui rythment l’univers du photographe.

DOSSIER DE PRESSE

BELLE DE JOUR

HALLELUJAH

THE HOBGOBLIN OF IMPROVISATION

Voyez-vous le violoncelle ? Et l’embryon ? Et …

PIRATE’S GHOST

BLUE KAMI

BLUE COWS DROWNED IN A GOLDEN SEA

ANAKIN

MEGAN’S DEMONS

MEN DANCE WITH MONSTERS ON THE SURFACE OF THE SEA

QUEEN OF HEARTS

Dossier de presse de l’exposition « Chasing Hallucinations » à la Galerie des Photographes.
Passez la souris sur l’image pour naviguer

ACQUÉRIR UNE ŒUVRE      Haut de page

DOSSIER DE PRESSE CHASING HALLUCINATIONS